Retour à la homepage
Retour à la page photo principale
Retour à la page matériel

Leitz Focomat V35

Dédié au 35mm, avec une mise au point automatique et son objectif légèrement grand-angle, l'agrandisseur Leitz Focomat V35 est un appareil peu conventionnel.
Digne héritier des vieux IC et IIC, ses seules limitations sont le format maxi de 35mm et l'impossibilité de décaler ou d'angler l'objectif et le plan du film pour rectifier des perspectives par exemple.

La production a été arrêtée vers 95-96 (?), les ventes ont baissé suite à un prix qui a grimpé au fil des années de manière assez impressionnante: de 1800CHF en 79-80, il dépassait les 5000CHF vers 95 ...

C'est bien dommage parce que cet appareil est d'une qualité tant optique que mécanique particulièrement poussée et qu'il extrêmement agréable et rapide à utiliser.
Bref, l'agrandisseur quasi-parfait. Si vous en trouvez un d'occasion à bon prix, ne le laissez pas filer !

Sommaire:

Caractéristiques:

Manuels

Tête de l'agrandisseur

  1. Tête couleur
  2. Tirette d'escamotage des filtres couleur
  3. Molette bloquant la tête
  4. Echelle lumineuse du rapport d'agrandissement
  5. Objectif
  6. Sonde de mesure Jobotronic 200 en position pondérée (pas une pièce standard du V35)
  7. Passe-vue pour négatifs
  8. Levier blocage passe-vue
  9. Masquage du négatif
  10. Bague de mise au point manuelle

Le smiley ne fait pas partie de l'équipement de base ...

Réglage hauteur tête/colonne


Ajustement du rapport d'agrandissement et modification de la hauteur de la colonne pour maintenir l'autofocus même avec des margeurs épais.
Le V35 indiquant directement le rapport d'agrandissement, il est très rapide d'extrapoler le temps de pose d'un nouveau tirage d'une autre dimension en fonction d'un précédent si l'on connait le rapport d'agrandissement et le temps de pose précédents.

Ce qui nous donne pour la plage AF du V35:

Boîte à lumière


Le chemin lumineux et l'ampoule dans son culot de refroidissement.

Deux versions de boîte à lumière

La version d'origine comportait un condenseur unique juste au-dessus du porte négatifs, courant 1987, Leitz modifiait cette boîte à lumière en y adjoignant un second condenseur dont le but était d'améliorer la répartition de lumière sur le négatif.

Description des différences entre ancienne et nouvelle boîte à lumière parue dans Leica Fotografie fin 1987:
La nouvelle boîte à lumière se reconnaît à une petite marque (indiquée par une flèche sur le schéma ci-dessous).


Un grand merci à Jem Kime pour ces informations sur les boîtes à lumière.

Spécifications de l'ampoule

Ampoules d'origine

Les ampoules d'origine étaient des halogènes et il y a eu deux variantes: les tout premiers modèles utilisaient la Philips 6604 mais quelques années plus tard, Leitz a introduit une nouvelle forme (enveloppe MR16 et culot inchangé GZ6.35 -> Philips 13139 ou Osram 64615 ou EFN) dont voici les différences:

Les Philips 6604 originales sont difficiles à trouver, il peut être plus simple de remplacer le culot spécial de la lampe. Officiellement, la Philips 13139 serait supérieure aux autres modèles ...
Le modèle Osram possède un ergot sur l'avant de l'ampoule qui empêche de la positionner correctement, il est néanmoins possible de le meuler ...


L'ampoule actuelle Philips 13139 (gauche) et l'ancienne Philips 6604 (droite)

Ces ampoules halogènes dégagent beaucoup de chaleur et leur leur réflecteur est transparent aux infrarouges pour évacuer la chaleur vers le socle arrière qui est en contact avec le radiateur externe.
La forme du bulbe ayant changé, le socle a aussi dû évoluer et je dois admettre que le nouveau a un petit côté "bricolé":


Le socle actuel (gauche) et l'ancien (droite) vus de l'avant.

Les mêmes vus de l'arrière.

Les lampes dans leur socles respectifs. Nouvelle (gauche), ancienne (droite)
La luminosité atteint 5.85Lux à f/8 et un facteur d'agrandissement de 10.
Si vous ne trouvez pas la lampe recommandée, utilisez-en une avec un angle de projection d'env. 15° qui évacue facilement la chaleur par l'arrière (transparence aux infrarouges).
J'ai vu des gens utiliser des ampoules de 100W avec des angles de 30° ou 45° qui se plaignaient d'expositions très longues: ils ne faisaient que chauffer la tête puisque la majorité de la lumière restait emprisonnée à l'intérieur ...

Utilisation d'ampoules LED

L'arrivée de la technologie LED pour l'éclairage ouvre de nouvelles possibilités:

En termes de puissance, pour atteindre le même flux lumineux des 75W halogènes originaux, il faut une puissance LED d'environ 15W.
Vu le bon rendement des LEDs, le refroidissement de la tête n'est plus du tout critique et on peut se passer des culot et radiateur originaux, ce qui laisse la place à des bricolages ...

Le spectre d'émission d'une LED blanche n'a pas la linéarité d'un halogène et va certainement demander d'ajuster le filtrage pour obtenir les mêmes grades en N/B multigrade.
Quand à une utilisation en couleur, il vaut mieux attendre que la technologie LED s'améliore.

Pour les plus bricoleurs, plutôt que d'utiliser une LED blanche, il est possible d'utiliser un set de LEDs RGB en filtration additive et en les utilisant soit simultanément avec temps de pose fixe pour les 3 couleurs et un ajustement de l'intensité de chaque canal, soit séparément avec une pose différenciée pour chaque canal.
Cette synthèse additive permet l'utilisation de l'ampoule en N/B multigrade ou en couleur sans utiliser de filtres, donc sans module couleur.

Modules Couleur/Multigrade/NB


Module couleur

Module multigrade 

Module N/B

Deux vues supplémentaires du module couleur

Prolongation de l'exposition en fonction du filtrage (module couleur)


Suivez la ligne/colonne correspondant à votre filtrage et multipliez le temps par le facteur correspondant.
Plus d'infos concernant le filtrage sur cette page.

Passe-vues


Divers passe-vues (standard à gauche)


Passe-vue pour négatifs non coupés

Passe-vue pour dias montées.

Le mécanisme AF

 
Le coeur du système autofocus avec sa came qui varie le tirage de l'optique et l'optique WA-Focotar 40mm f/2.8 avec son échelle lumineuse et sa bague inférieure crantée qui peut être abaissée pour une utilisation sans crans. A droite le schéma du roulement en laiton qui appuie sur la came.

Réglage de l'AF

  • Régler la hauteur de la colonne à la hauteur du margeur ou à 0 si vous n'en utilisez pas.
  • Positionner la tête à sa hauteur maximale.
  • Mettre au point avec la rampe hélicoïdale (15).
  • Si celle-ci n'enclenche plus dans le crantage, desserrer la vis (17). Maintenir l'objectif (16) en tournant la bague (15) de l'autre main pour la ramener dans le crantage. Resserrer la vis (17) et vérifier la netteté de l'image.
  • L'image est nette dans toute la plage de mise au point automatique quand la bague (15) est dans sa position crantée.

Bague de mise au point

La bague de mise au point comporte, à l'opposé du bouton que l'on voit sur l'image, une petite vis, celle-ci comprend le mécanisme qui permet le cran ressentit lorsqu'on tourne la bague de mise au point et indique la position de mise au point automatique. Il est fortement déconseillé de la dévisser, en effet, celle-ci retient une petite bille comprimée par un ressort, les chances que la bille disparaisse au fin fond de la pièce sont grandes (croyez-moi) ...
Si toutefois, vous aviez quand même eu cette mauvaise idée, voici les dimensions des divers composants:

  • Trou: diamètre 2mm (0.078")
  • Bille: diamètre 1.8mm (0.071")
  • Ressort: diamètre 1.8mm (0.071"), longueur 3mm (0.118")

Positionner la fenêtre du diaphragme

  • Positionner la tête à sa hauteur minimale.
  • Débloquer la bague filetée (18)
  • Tourner l'objectif (16) avec la fixation, par la bague supérieure (19) jusqu'à ce que l'échelle du diaphragme soit dans la position souhaitée.

Filtre rouge


Le tirage de papiers multigrade RC sans margeur avec une tête couleur n'est pas très confortable, du fait qu'on ne peut pas commuter du filtre rouge au multigrade aisément. Pour le faciliter, j'ai ajouté un filtre rouge escamotable sous l'objectif.

Le modèle utilisé ressemble beaucoup à cette version de marque LPL/Omega réf. 200672.
Il a fallu réaliser une filetage à l'extrémité de l'axe, un écrou collé sur l'axe servant de butée.

 Alimentation électrique

Une vue sous la colonne lorsque l'on démonte le plateau montrant l'arrivée électrique:

  1. Phase
  2. Terre
  3. Neutre
  4. Interrupteur marche/arrêt
  5. Fusible
  6. Mise à la terre du châssis
  7. Sélecteur 220/110V (non câblé !)
  8. Transformateur 220/12V
  9. Primaire 220V du transformateur
  10. Secondaire 12V du transformateur

Modification effectuée pour le câblage direct en 12V à partir d'une alimentation stabilisée:

  1. 12V, pôle +
  2. 12V, pôle -
  3. Anciens câbles conservés pour un éventuel rebranchement sous 230V
  4. Connexion directe sur les fils allant à l'ampoule
Retour au début